mercredi 3 septembre 2014

2015... LA SÉANCE DE DÉDICACE RÉMUNÉRÉE, UN NOUVEAU STANDARD !?

(Ouais les titres-chocs, ça marche toujours )

Comme je le disais dans un précédent post sur Facebook, je vais arrêter les séances de dédicaces "classiques", après mûre réflexion et pour plusieurs raisons, toutes aussi valables les unes que les autres :

- Si au bout de 15 ans à visiter un maximum de villes et de régions en France et Belgique, et un nombre incalculable de séances, vous n'avez toujours de gribouillis de moi,
je crois que c'est sans espoir et je ne peux plus rien pour vous

-Je n'évoquerai même pas ici en détail, les "trafics" de BD dédicacées qui ont parfois pourri certaines séances, des individus se faisant des ronds sur un travail réalisé gracieusement par les auteurs, sur leur temps LIBRE et leurs weekends !!
Personnellement j'ai résolu le problème en me cantonnant à reproduire un peu les mêmes bustes en dessin, au moins tout le monde repart avec quelque chose (tout le monde gagne le même "cadeau", comme dans l’École des Fans ) et il n'y a pas de spéculation possible sur des dédicaces à peu près semblables.
Le revers à cela, c'est que je ne prends PLUS AUCUN plaisir dans cette standardisation de mon dessin et que j'aimerais retourner vers des dédicaces plus intéressantes et plus poussées, autant pour les amateurs que pour moi !

- Et le motif PRINCIPAL, c'est la conjoncture actuelle dans la BD (comme un peu partout), comme vous avez pu le lire depuis des mois, ici ou sur d'autres murs de nombreux auteurs! Les cris d'alarme ont du vous faire comprendre que la situation ne permet PLUS de passer tous ces weekends loin de chez soi sans envisager une compensation financière pour les heures de dédicaces (au lieu de travailler dans le même temps sur ses planches et scenarii, qui permettent de faire bouillir la marmite), et qui croyez-le ou non (et même si on ne le montre pas toujours) sont parfois harassantes après la semaine de travail normal, et que l'on doit enchainer en rentrant !

Pour résumer mon point de vue, LES DÉDICACES, C'EST DU TRAVAIL (avec dans le meilleur des cas, de la rigolade et une bonne bouffe avant et après, mais du travail quand même), et, outre-Atlantique ils l'ont parfaitement compris depuis bien longtemps, les dédicaces étant payantes là-bas, pour ceux qui ne le sauraient pas encore !

Alors on va me dire : "oui, mais les américains ont la culture de l'argent"!
Non, juste les gars sont des PROS et à ce titre ils estiment depuis longtemps que c'est un sacré travail de venir en dédicace lors des conventions.
Et pour information, sachez qu'en France aussi, les auteurs et illustrateurs jeunesse (je ne parle pas de BD là) ont adopté un système dont le auteurs de BD et le SNAC devraient VIVEMENT s'inspirer à mon sens, on la nomme la "Charte"!

Et que préconise la Charte dans ses textes pour les journées de signatures tels que nous en avons tous fait des dizaines et des centaines de fois : "La rémunération conseillée pour les journées de signatures est calculée sur la moitié de celle des rencontres, soit 205 euros brut la journée et 124 euros brut la demi-journée."
http://la-charte.fr/le-metier/rencontres/article/la-remuneration-des-rencontres-et

Quelques rares festivals le font, j'ai pu m'en apercevoir à Creil il y a deux ans et pour la première fois en discuter avec des auteurs "jeunesse", qui semblaient TRÈS satisfaits du système (et je les comprends, tu m'étonnes) !

Alors j'avoue que je ne comprends pas bien POURQUOI CE N'EST PAS LA NORME dans TOUS les festivals?
Pourquoi deux poids, deux mesures?
D'où provient la rémunération des auteurs que le festival de Creil alloue aux auteurs?
Et même si j'ai eu la chance de rencontrer, tout au long de ces années, des organisateurs souvent très charmants (et à qui je pense l'avoir bien rendu) et très passionnés, devenu pour certains des proches, je pense aussi qu'il y a MAINTENANT, en 2014, à creuser et à se pencher sérieusement dans ce sens pour que chacun, et j'ai envie de dire PRINCIPALEMENT les premiers maillons de la chaine, sans qui ni albums de BD, ni festivals et lecteurs de BD n'existeraient, puisqu'il n'y aurait pas de BD sans auteurs, puissent y trouver leur contre-partie ÉQUITABLE !!

Frederic Vignaux avec qui je discutais ce weekend du sujet, m'évoquait des subsides de la SOFIA que les organisateurs de festival pourraient éventuellement demander (c'est à creuser), et il y a sûrement d'autres pistes...
Quitte à faire grincer quelques dents, pourquoi ne pas inviter moins d'auteurs par festival, mais rémunérer ceux qui seront invités avec la part du budget économisé (en prenant soin d'inviter AUTANT de jeunes auteurs qui auraient bien besoin de cette "aide" en ce moment, que des auteurs faisant venir du public de part leur notoriété).
Ou également, que les festivals appuient en même temps que les auteurs auprès des éditeurs et des libraires, afin que ces derniers puissent allouer une petite partie du budget com' de sa maison d'édition ou de sa librairie dans la rémunération des auteurs... Puisque ces rencontres avec notre public peuvent aussi rentrer dans cette perspective, n'est-ce pas !

Un MIX de tout cela pourrait CHANGER LA DONNE pour bon nombre d'auteurs dont j'ai lu la détresse tout au long de l'année... 200 ou 400 € par weekend, même 2-3 fois par an, je peux vous garantir que ça, ce serait agir de manière concrète pour les auteurs (et je parle de manière générale au niveau de la profession, car à titre personnel je m'en sors correctement pour l'instant, merci).

À mon sens, mais cela n'engage que moi, les dédicaces devraient se décliner sous 3 formes :
1- Des séances de dédicaces "basiques" (semblables à celles actuelles), mais rémunérés par les festivals via les axes de collectes de fonds que je viens de citer (et dont le coût ne serait en AUCUN cas impacté sur les lecteurs venant aux séances et qui eux ont déjà investi dans l'album).
2- Des commandes de dédicaces personnalisées sur les albums et rémunérées directement à l'auteur qui en fixerait seul le prix pour des amateurs et collectionneurs de dédicaces poussées (je connais des auteurs qui pratiquent déjà cela depuis longtemps).
3- L'équivalent des "comisions" dans le monde du comics, c'est à dire des commandes de dessins sur feuilles. C'est la version "luxe" de la dédicace avec une tarification en conséquence, pour un public bien spécifique et très averti !

Voilà mon point de vue, vous pouvez le partager autour de vous... Forcément il appel soit un débat (sur Facebook)... Ou des ovations nourries, c'est au choix :-D

Pour ma part, à partir de 2015, je vais envisager différemment "l'exercice" dédicace, en tout cas de façon plus PROS, c'est certain!

Et si je ne devais plus en refaire de manière "classique", donc ne plus vous revoir, alors je remercie et claque la bise à tous ceux que j'ai croisé (organisateurs, festivaliers, auteurs... ) et avec qui j'ai passé de mémorables moments ou des instants simples de partage autour de la BD et de la vie en général... Vous vous reconnaîtrez ;-)

4 commentaires:

  1. Sachant que certains auteurs galèrent financièrement, je comprends ton point de vu. Alors j'espère qu'on aura l'occasion de se revoir pour que je te montre mon tatouage Space Sniper...Non je ne suis pas allé jusque là... pas encore... ;)

    RépondreSupprimer
  2. En fait cela ne concerne pas les fans mais la relation éditeur auteur.
    Que l'éditeur considère que c'est de la pub ou un revenu qui lui revient à lui de le contractualiser avec ses auteurs.
    Si au contraire un jeune indépendant veut les faire gratuites pour se lancer ça le regarde aussi.
    Après ce sont les fans qui feront le tri en fonction de leur affection et de leurs moyens.

    RépondreSupprimer
  3. Les dédicaces contre rémunérations, et pourquoi pas! Au moins, cela écartera certains chasseurs de dédicaces (qui cherchent juste à en avoir toujours le plus possible ou qui revendent...), donc plus de places pour les vrai fans; on pourra espérer des dédicaces plus fignolées voir même personnalisées et l'auteur se fait un peu d'argent. Perso, j'ai adopté ce système avec d'autres auteurs de BD depuis un moment. Bon baisé de Belgique.

    RépondreSupprimer
  4. Vous disposez d'un peu de temps libre ?

    Pourquoi ne pas mettre ce temps à votre profit et #gagner des #euros et des euros ?

    Vous êtes à la recherche d'un #emploi, #étudiant, #femme au #foyer ou même #salarié ?

    Votre #rêve est de trouver une #méthode facile pour arrondir vos fins de mois ?

    Vous n'avez pas besoin d'avoir de compétences #informatiques,

    Pas besoin d'avoir beaucoup de temps libre, pas besoin d'avoir de capital de départ.

    En plus, cette #technique est légal, il ne s'agit pas d'une chaine, ni d'un système pyramidale,

    Vous n'aurez rien à revendre, vous n'aurez pas de #site à créer, vous n'aurez personnes à recruter.

    Qu’attendez-vous ? vous êtes vraiment au bon endroit pour obtenir la réponse à tous vos problèmes #financiers.

    Téléchargez maintenant cette méthode Secrète tant jalousement gardée par les #millionnaires de l'Internet :

    http://www.offrealaune.com/produit/email-surf-remunerer/

    Aujourd'hui, une minute est égal un Euro, donc, prenez une minute par jour pour réaliser vos objectifs !

    http://www.offrealaune.com/produit/email-surf-remunerer/

    RépondreSupprimer